admin 27 juin 2021

L’une des ambitions des hautes autorités de notre pays est d’offrir un accès adéquat et durable aux services de base d’eau potable à tous les togolais.

Pour répondre à l’initiative des hautes autorités du pays qui est d’offrir un accès adéquat et durable aux services de base d’eau potable à tous les togolais, le gouvernement togolais avec le concours des partenaires techniques et financiers a entrepris de mettre en œuvre des programmes parvenant à atteindre une plus grande proportion de la population utilisant une source d’eau potable. C’est ainsi que dans le cadre du projet eau et assainissement phase II ; projet dont l’objectif est de renforcer l’accès à l’eau potable dans certaines localités, d’améliorer les conditions de vie, d’hygiène et d’assainissement de la population, trois régions sont bénéficiaires. Il s’agit notamment de la Centrale, Maritime et Kara avec les villes de Sokodé, Tsévié et Kara.

Des rencontres périodiques de suivi de l’état d’avancement des travaux ont été initié par le ministère des eaux et de l’hydraulique villageoise pour chaque deux semaines. Après la rencontre de Tsévie il y’a deux semaines, c’est au tour de Sokodé d’accueillir ce jeudi 24 juin 2021 tous les représentants des parties prenantes du projet. Et c’est une salle de réunion construite pour l’occasion sur le site du projet qui a servi de cadre à cette rencontre d’échange.

Trois points étaient inscrits à l’ordre du jour :

  • L’état d’avancement des travaux sur les différents sites du projet,
  • Divers
  • Visite du site de construction du château d’eau de Sokodé

D’après M. ASSOUTOM Koumayi, DG SP-EAU, représentant du ministre de l’eau et de l’hydraulique villageoise « l’objectif de la rencontre est de passer en revu toutes les activités et voir quels sont les obstacles et les difficultés et quelles sont les approches de solutions, les dispositions à prendre pour débloquer s’il y’a vraiment des blocages »

Les différents représentants des trois sites du projet ont exposé les taches qui les incombe en ces termes :

 M. NOTO Kadoukaza Tchani Atana, Directeur production exploitation nord de la Togolaise des Eaux (TDE) « le PEAT à Kara se fera sur trois aspects. Le premier aspect c’est le renforcement de la distribution, donc la pose de 11500km de réseau pour pouvoir desservir la population, ensuit il y’a les postes de sectorisation qui se feront pour pouvoir sectoriser le réseau de distribution par zone, ça permet de maitriser le volume et connaitre les pertes éventuelles qu’on aurait généré sur ce réseau. Ensuite il y aura les travaux de dédoublement de la chaine de traitement ; c’est le gros du problème ou on va doubler la capacité actuelle qui est autour de 8500 m3 qui va passer à 17000m3 au tour. A part ca il y’aura il y aura le dédoublement de la chaine d’adduction du château de distribution de base vers le réseau. Voilà les travaux qui sont prévus au niveau du PEAT  2 à Kara »

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*

Résoudre : *
30 + 30 =


Utilisation des cookies
Ce site utilise des cookies pour que vous ayez la meilleure expérience utilisateur. Si vous continuez à vous parcourir sont consentants à l'acceptation des témoins précités et l'acceptation de notre politique de cookie