Sokodé:Tournée de sensibilisation sur la migration professionnelle irrégulière, vulgarisation de la stratégie nationale de migration professionnelle.

Sokodé:Tournée de sensibilisation sur la migration professionnelle irrégulière, vulgarisation de la stratégie nationale de migration professionnelle.

Initié par le ministère de la fonction publique du travail et du dialogue social, la campagne de sensibilisation contre la migration professionnelle irrégulière et la vulgarisation de la stratégie nationale de migration professionnelle s’est tenue ce Mercredi 23 mars 2022 dans la région centrale à Sokodé en présence d’une délégation du dit ministère au-devant de laquelle, le Directeur Général de l’emploi M. KONDO Loking.

Ce présent projet de sensibilisation contre la migration professionnelle irrégulière et de vulgarisation de la stratégie nationale de migration professionnelle a réuni les acteurs en charge de l’emploi, les responsables des ONG, d’Associations des jeunes, les chefs traditionnels, autorités religieuses.  Des migrants victimes aussi ont pris part et ont témoignés leurs aventures aux participants.

L’objectif de la rencontre est d’exhorter les participants à accentuer la sensibilisation à l’endroit de la population notamment les jeunes sur les dangers inhérents à la migration clandestine, c’est aussi une tournée qui vise à faire approprier par les acteurs de la région le contenu de la stratégie nationale de la migration professionnelle afin de dynamiser sa mise en œuvre.

Le Directeur Général de l’emploi, dans son discours a exhorté les participants et principalement les représentants des structures à inscrire dans leurs priorités, la lutte contre la migration professionnelle irrégulière par la prise en compte dans leur plan de travail annuel, des activités du plan d’action de la stratégie.   « L’implication de tous, contribuera à coup sûr, à faire prendre davantage conscience à la population en générale ainsi qu’aux jeunes en particulier, des dangers, spoliation, maltraitance, traitement inhumains et dégradants ; de rapatriement, de perte de tout bien, voire de leur vie, qu’ils encourent en s’aventurant dans un projet de migration clandestine », a-t-il ajouté dans son exhortation.

Le préfet de Tchaoudjo Col. MONPION MATEYINDOU, ravi de la tenue de la campagne dans la région a invité les acteurs cibles à une participation active aux travaux et à l’appropriation du contenu des communications dans la perspective de servir de relais d’information et de sensibilisation dans les structures et communautés respectives afin de contribuer à l’atteinte des objectifs de la stratégie et partant, aboutir à une migration de travail profitable à tous.

« Au niveau de l’association UAFEF (Union des associations Féminines pour l’émancipation de la Femme) nous nous engageons à sensibiliser nos frères et sœurs déscolarisés qui pensent voyager que même s’il le faut que cela soit légal ; L’immigration illégale détruit les vies de nos frères et sœurs.  Restons chez nous à développer notre cher pays le Togo ». Discours de Mme AKONDO Adjéyi représentante de dite l’association dans son interview.

 M. Souleyiman FARO, un migrant de retour au pays a témoigné de sa vie misérable en Algérie, et du décès de ses compagnons dans le désert lors du trajet. Une triste réalité qu’il ne saurait expliquer. Aujourd’hui il a initié un projet d’élevage dans lequel il se voit réussir.

« Je prie Dieu que mes autres frères reviennent au pays, je pense qu’il y’a tout dans mon pays, et qu’on peut initier les projets chez soi ;   l’immigration illégale n’est pas bon » nous a-t-il  ajouté dans son témoignage.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
24 − 23 =


Utilisation des cookies
Ce site utilise des cookies pour que vous ayez la meilleure expérience utilisateur. Si vous continuez à vous parcourir sont consentants à l'acceptation des témoins précités et l'acceptation de notre politique de cookie