Sokodé : Lancement officiel de la compagne de commercialisation de la noix de cajou et ses produits dérivés 2022.

Sokodé : Lancement officiel de la compagne de commercialisation de la noix de cajou et ses produits dérivés 2022.

La campagne de commercialisation de la noix de Cajou et ses produits dérivés  pour le compte de l’année 2022 a été officiellement lancée  par le ministère du commerce à Sokodé ce vendredi 18 février.

Cette campagne est placée sous le thème : ‘’Promotion de la qualité de la noix de cajou brute à travers le renforcement des capacités des acteurs de la chaine de valeur’’.  Par consensus, les acteurs ont retenu par la campagne de commercialisation 2022 un prix bord champ de 340 FCFA le Kg. Le prix du kg de pommes d’anacarde est fixé à 25 FCFA  livré à l’usine. Une période moratoire de trois semaines à compter du 18 février est à observer par tous les acteurs. L’achat des noix de cajou sur toute l’étendue du territoire national est subordonné à l’obtention d’une carte d’acheteur ou de sous acheteurs, un agrément d’achat en plus du bordereau de transport ; de même l’exportation est subordonnée à l’obtention d’un agrément d’exportation. Pour cette campagne, toutes les déclarations d’exportation de la NCB doivent passer obligatoirement par le bureau du Conseil des Exportateurs de la Filière en collaboration avec CIFAT. Telles sont les dispositions pratiques communiquées au cours de la cérémonie.

« Pour la campagne 2022, la production nationale est estimée à 35 000 tonnes ce qui précise que la production a doublé en 6 ans grâce aux efforts de nous tous », a indiqué M. Komlan Mawuko GOZAN, président du Conseil Interprofessionnel de la Filière Anacarde du Togo (CIFAT) ; Il informe que «  l’innovation pour ces derniers temps dans la filière est la transformation de la pomme d’anacarde longtemps diabolisée comme source de décès après l’avoir pris avec le sucre ou le lait ». «  Aujourd’hui je peux vous rassurer que ce tabou est brisé, car nous disposons désormais des petites unités de transformation qui valorisent la pomme à Sokodé et à Elavagnon dans l’Est-Mono. » a-t-il affirmé

Il a saisi l’occasion en  interpellant tous les acteurs à faire preuve de sérieux en mettant en œuvre les bonnes pratiques agricoles apprises lors des formations. Il invite aussi les acteurs de la filière au respect de l’art de CIFAT.

Le préfet de Tchaoudjo Col. MONPION MATIYENDU avant de clore son discours de bienvenu salut le cadre Sokodé choisi pour cette campagne, il a rappelé que  ces actions cadre bien avec la vision du  gouvernement Togolais qui veux faire de la filière anacarde un des leviers principaux de l’économie.  Pour cela il a invité les acteurs au respect scrupuleux des décisions prises, en particulier a invité le Président du CIFAT à faire preuve de responsabilité, à respecter les engagement et à le faire respecter à tous les acteurs afin de faire bénéficier à son institution une crédibilité au niveau local et international .

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
4 × 19 =


Utilisation des cookies
Ce site utilise des cookies pour que vous ayez la meilleure expérience utilisateur. Si vous continuez à vous parcourir sont consentants à l'acceptation des témoins précités et l'acceptation de notre politique de cookie