L’ONG PAFED a renforcé les capacités des élèves et des encadreurs sur la prévention des grossesses en milieu scolaire, les violences basées sur le genre et la COVID-19

L’ONG PAFED a renforcé les capacités des élèves et des encadreurs sur la prévention des grossesses en milieu scolaire, les violences basées sur le genre et la COVID-19

l’ONG Programme d’appui à la femme et à l’enfance déshéritée (PAFED), à renforcé les capacités des élèves du CEG-lycée Kpangalam, membres des clubs scolaires , et de deux encadreurs  sur la prévention des grossesses en milieu scolaire, les violences basées sur le genre et la COVID-19, les 10 et 11 décembre dans leur établissement.

Cette formation  initiée par l’ONG PAFED, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet intitulé : « Renforcement des capacités de 10 clubs scolaires des préfectures de Tchaoudjo et Tchamba sur la prévention des grossesses en milieu scolaire, les VGB et la COVID-19 », grâce à  l’appui technique et financier de la GIZ.

L’objectif est de contribuer à augmenter l’utilisation des services de Santé de reproduction et droits sexuels (SRDS)/planification familiale en vue de la réduction de la mortalité maternelle, néonatale à travers une sexualité sans risque. Spécifiquement, il s’est-agi de redynamiser ces clubs scolaires au tour de la Polyclinique de Sokodé, une structure sanitaire recevant l’appui du projet ProSanté. Cet atelier vise également à renforcer les capacités de ces élèves sur la prévention des grossesses en milieu scolaire, les conséquences des interruptions volontaires de grossesses et l’importance et avantages de la planification familiale. Il entend aussi accroître les connaissances des membres de ces clubs sur les IST/VIH/SIDA, leurs conséquences et prévention. Cette session veut aussi consolider les capacités de ces clubs sur la reconnaissance des cas de VBG et le mécanisme de dénonciation. Elle se propose, en outre, d’outiller ces élèves sur la mobilisation de leurs paires à demander les services adaptés aux jeunes et adolescents dans les Unités de soins périphériques (USP) appuyés par ProSanté.

Mme Laditoke Mamoua, accoucheuse auxiliaire d’Etat à la polyclinique de Sokodé a outillée les participants  sur les modules suivants : « Santé sexuelle : qu’en savons-nous ? » ; « Différence de sexe ; différence de genre » ; « Qu’est-ce qui se passe à l’adolescence ? » ; « Contraception, avortement et ses conséquences » ; « Violences sexuelles » et « Sommes-nous prêts pour les rapports sexuels et le mariage ? ».

La directrice exécutive de l’ONG PAFED, Gnofam Mayi a laissé entendre qu’après cette session « les enfants et adolescents formés auront des informations correctes, pourront jouir de leurs droits sexuels et reproductifs et seront promptes à visiter les centres de santé pour s’informer davantage et bénéficier de leurs prestations. Le projet, va contribuer à accroître les services de santé au niveau de la planification par exemple. Ce sont ces services que les jeunes et adolescents pourront aller solliciter dans les centres de santé».

Il noter que le projet prévoit former au total 200 élèves et 20 encadreurs pour un total dix sessions de formation dont trois à Tchamba

SOKODEENLIGNE

SOKODEENLIGNE.COM est une plateforme web dédiée à la visibilité des actions de développement de la Région Centrale du Togo. Découvrez l'actualité, les structures de la Région Centrale du Togo. Nous faisons également la promotion des produits locaux dans notre boutique en ligne. E-mail: contact@sokodeenligne.com Tel: +228 9286 5864 / 9962 7326

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 × 20 =


Utilisation des cookies
Ce site utilise des cookies pour que vous ayez la meilleure expérience utilisateur. Si vous continuez à vous parcourir sont consentants à l'acceptation des témoins précités et l'acceptation de notre politique de cookie
× Contactez nous sur whatsapps