Sokodé : revue annuelle de la performance des activités 2021 du district sanitaire de Tchaoudjo.

Sokodé : revue annuelle de la performance des activités 2021 du district sanitaire de Tchaoudjo.

La direction préfectorale de la Santé de Tchaoudjo a organisé la revue annuelle des  activités du 02 au 04 février  2022 au Centre National de Tissage  (CENATIS) à Sokodé.

L’atelier de ce jours s’inscrit dans le cadre de l’approche appliquée par le Ministère de la Santé, de l’Hygiène Publique et de l’Accès  Universel Aux soins afin d’apprécier le niveau de rendement des structures sous son autorité.

La présente rencontre a pour but  de présenter, d’échanger, de discuter, d’évaluer et de remettre des prix aux meilleurs FS performantes de l’année 2021. A l’issu de l’atelier, des recommandations sont faites par le préfet, et les maires des 04 communes.   

Le directeur préfectoral de la santé de Tchaoudjo, Dr. N’DJAO Akawulu dans son interview a énuméré des  progrès qui ont été faits durant l’année 2021 malgré la crise sanitaire et les difficultés rencontrés  surtout le premier trimestre. Il s’agit notamment : dans le domaine de la santé maternelle et infantile avec le programme wezou l’amélioration des indicateurs en matière de santé maternelle et infantile; il y’a eu aussi l’amélioration au volet de la vaccination infantile, les enfants ont été de mieux en mieux vaccinés avec la qualité qu’il faut, un progrès en matière de la vaccination de la covid,   au moins 35% de la population sont vaccinés de la covid-19 ; au niveau  de la gouvernance du district il y’a eu augmentation de salaire pour le personnel de la santé, des immatriculations à la CNSS et à l’INAM et la réhabilitation d’un certains nombres de centre, la mise en service des maternités de Kolina et de Kandambara qui ont été construit avec le concours du chef de l’Etat à travers le programme  PAPV.

  Il ambitionne l’amélioration du secteur de la mobilisation sociale car la remarque faite est que l’adhésion de la population aux activités préventives et promotionnelles est encore faible ; «  Il va falloir donc renforcer la communication pour faire comprendre le bien fondé des actions pour la santé de nos population » a-t-il ajouté.

Le directeur régional de la santé, Dr. N’TAPI Kassouta,  a laissé entendre que la présente rencontre est un processus d’évolution continue dans l’élaboration des soins de santé. Que c’est aussi l’occasion de remercier tous les acteurs à savoir les autorités administratives, communautaires, religieuses, les agents de santé, les partenaires… pour toutes les sollicitations aux quelles ils ont prête l’oreille attentif. Il appel  ceux qui ont une bonne performance , à un partage d’expérience de réussite avec les autres et demande à ces derniers  d’apprécier et de capter ce qui pouvait les arranger en vue de remonter les pentes et donc relever  le défis.

Col MONPION MATIYENDOU, le préfet de Tchaoudjo, président  du comité Local de la Riposte contre covid-19 a remercié tous les acteurs  pour les efforts consentis. La remarque pertinente faite est que, malgré les efforts le paludisme reste la première cause des consultations sanitaires, pour cela,  Il lance un appel à la sensibilisation de la population pour la prévention de cette maladie. Pour finir il a également lancé un appel d’engagement individuel et collectif pour le respect des mesures barrières éditées par le gouvernement togolais.  

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
2 × 26 =


Utilisation des cookies
Ce site utilise des cookies pour que vous ayez la meilleure expérience utilisateur. Si vous continuez à vous parcourir sont consentants à l'acceptation des témoins précités et l'acceptation de notre politique de cookie