Sokodé : Diffusion des résultats de la prévision saisonnière des caractéristiques agro hydro climatiques de la saison des pluies au Nord du Togo.

Sokodé : Diffusion des résultats de la prévision saisonnière des caractéristiques agro hydro climatiques de la saison des pluies au Nord du Togo.

A sokodé dans la Région Centrale du Togo, ce mercredi 11 mai 2022, la Direction Générale de la Météorologie Nationale (DGMN) a mis à la disposition des acteurs climatodépendants les résultats de la prévision saisonnière des paramètres agro-hydro climatiques pour la campagne agricole 2022 au Nord Togo.

Les résultats de cette prévision 2022  au Togo donnent les évolutions probables des précipitation des saisons juin à août  (JJA), juillet à septembre (JAS) et les écoulements des cours d’eau de juin à septembre et  périodes de démarrage et de fin, ainsi que les séquences sèches en début et vers fin de la saison des pluies.

Les prévisions climatiques sur le plan cumuls pluviométriques cette année annonce que les mois de juin, juillet et août seront marqués par des précipitations normales dans presque tout le pays à l’exception des savanes où il est attendu une situation excédentaire à tendance normale. Au cours de la période de juillet à septembre, tout le pays connaitra des précipitations normales à tendance excédentaire. Par contre dans les Savanes, on aura des pluies excédentaires qui évolueront vers une situation normale. Sur le plan agro météorologique on connaîtra  un démarrage précoce à normal de la saison dans toute la zone monomodale, les dates de fin saison tardives à normales dans  la partie septentrionale, les séquences sèches moyennes à tendance longues  en début de saison dans la zone à l’exception de l’est de la région de la Kara où elles seront de courtes à normales. Sur le plan hydrologique des écoulements moyens à tendance excédentaires sont attendus dans le bassin du Mono et du Lac Togo en revanche, dans le bassin de l’Oti, des écoulements excédentaires sont prévus.

La direction générale de la météorologie nationale au regard de ces résultats prévisionnels  recommande aux parties prenantes, les cultures adaptées à la persistance des situations d’excès d’eau dans le sol, elle conseil une prévention à l’occupation anarchique des zones inondables en particulier dans les agglomérations urbaines et bassins ; la direction recommande également la gestion rationnelle des ressources en eau pour assurer les besoins  des barrages hydro-électrique et des aménagement hydro-agricoles.

En effet l’élaboration et la diffusion d’information caractérisant  la saison des pluies avant même que celle-ci ne démarre, permet aux agriculteurs , aux gestionnaires des ressources en eau , aux décideurs et à d’autres utilisateurs de faire des choix adéquats en matière de planification et de conduite à tenir dans leurs activités pour maximiser leur production en lien avec la configuration attendue de la saison.

Pour le Directeur Général de Météorologie Nationale, représentant permanent du Togo auprès de l’Organisation de la Météorologie Mondiale( OMM) M. ISSAOU Latifou, la présence de la  DGMN à Sokodé pour la rediffusion des résultats de la prévision saisonnière des caractéristiques agro-hydro ,climatiques de la saison des pluies, vient répondre aux besoins d’être plus proches  des acteurs au Nord du Togo. Dans son interview il a réitéré quelques avis et conseils et communique ce qui suit : «Cette année il y’a un démarrage un peu plus tôt de la saison des pluies, donc la population rurale peut déjà mettre cela à profit ;  on aura une saison pluvieuse plus longue, nous appelons donc à une gestion rationnelle des  excès d’eau »   

  Le Secrétaire Général de la préfecture de Tchaoudjo, M. DARO OURO-AKONDO représentant le Préfet dans son allocution à l’ouverture de l’atelier a exprimé ces sincère remerciement et profonde gratitude au président de la République, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE , et au gouvernement pour la mise en place de la politique de modernisation des services techniques dont le service de la météorologie, pour répondre aux exigences des changements climatiques dans notre pays dans le cadre de la mise en œuvre du plan National de Développement (PND). Pour finir il a souhaité une réflexion de qualité pour des solutions innovantes au bénéfique de  l’agriculture togolaise.   

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
22 − 21 =


Utilisation des cookies
Ce site utilise des cookies pour que vous ayez la meilleure expérience utilisateur. Si vous continuez à vous parcourir sont consentants à l'acceptation des témoins précités et l'acceptation de notre politique de cookie