I-HISTORIQUE DE CRA-TCHAOUDJO

Le groupement inter professionnel des Artisans du Togo (GIPATO), fut créé en 1985 avec l’appui technique du Bureau International du travail (BIT), de l’appui financier de la coopération Technique Suisse, du programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et l’appui de l’Etat Togolais

Depuis le 19 mars 2018, par l’arrêté n°001/18/MDBJEJ/DA portant création,  organisation et fonctionnement des centres de ressources pour l’artisanat (CRA), le groupement Inter Professionnel des Artisans du Togo (GIPATO) est devenu Centre de Ressources pour l’Artisanat.

Ont succédé à la tête de cette structure depuis sa création les Directeurs suivants :

  • AKOU Sokpé :                                                          1985   à  1990
  • ALI Tagba :                                                               1990   à  1997
  • TOURE Batakpali :                                                  1997    à  2016
  • KOZI AMADOU Morou :                                        2016    à nos jours.

II- FONDEMENTS JURIDIQUES ET PRINCIPES DIRECTEURS.

1-Les actes juridiques fondamentaux.

Le présent manuel de procédure  est destiné aux centres de Ressources pour l’Artisanat. Il comporte des processus et des procédures opérationnelles, administratives, comptables et financières.

Il s’inspire de l’esprit des actes juridiques nationaux et internationaux qui régissent les chambres des métiers, le centre des ressources pour l’artisanat et leurs activités.

Ces actes sont :

  • Le règlement n°01/2014/CM/UEMOA du 27 mars 2014 portant cod0e communautaire de l’artisanat de l’Union économique et monétaire ouest africaine ;
  • Le traité de l’OHADA du 17 octobre 1993 relatif à l’harmonisation du droit des affaires en Afrique ;
  • La loi n°09/021 du 11 juin 2012 portant code de l’Artisanat en République Togolaise ;
  • Le décret n°2016-170/PR du 30 novembre 2016 portant organisation et fonctionnement des chambres régionales de métiers et de l’union des chambres régionales de métiers ;
  • L’arrêté n°001/18/MDBAJEJ/DA portant création, organisation et fonctionnement des centres de ressources pour l’artisanat(CRA) du 19 mars 2018.

1.2- les principes directeurs.

Les principes qui en ressortent sont :

  • Le développement de l’artisanat pour en faire un sous-secteur viable de l’économie nationale et sous régionale de l’Afrique de l’Ouest ;
  • L’amélioration de la condition professionnelle, économique, sociale des artisanes et artisans à travers : le soutien au financement ; la mutualisation des ressources de production ; le partenariat public-privé ; la formation et le développement des compétences ; la maîtrise des technologie de l’information et de la communication de la gestion ; la responsabilisation totale et l’autonomie des CRA qui sont des établissements publics à caractère professionnel, et celles des artisans, qu’ils soient des personnes morales ou personnes physiques ;
  • L’opérationnalisation, l’actualisation, l’innovation, l’anticipation et la complétude des textes existants pour les rendre pertinents face à l’évolution de l’environnement ;
  • L’introduction des TIC, des systèmes de contrôle interne, des formations aux outils de pour les acteurs ;
  • La sécurisation des opérations financières et comptables, des biens meubles et immobiliers, des valeurs, des informations des CRA ;
  • La fourniture des prestations services de qualité grâce à une maîtrise des activités de production et des opérations qui y concourent.

III- MISSIONS ET OBJECTIFS

  1. MISSIONS

Le CRA a pour mission essentielle de :

  • Fournir aux artisans des prestations en matière de formation professionnelle de type DUAL, par alternance et continue ;
  • Créer les conditions favorables à une mutualisation des équipements et des ressources ;
  • Permettre aux artisans d’avoir accès aux équipements et matériels pour leurs travaux ;
  • Favoriser la concertation sur les questions relevant des métiers de l’artisanat.

Les objectifs:

Veiller à ;

  1. La protection et la sauvegarde du patrimoine du CRA ;
  2. L’application effective e des procédures mises en place par le biais de contrôles continus;
  3. L’amélioration progressive des pratiques  organisationnelles du CRA.

IV-  LES DIFFÉRENTS SERVICES.

  • La menuiserie bois
  • La forge
  • La soudure
  • La mécanique auto
  • La maçonnerie
  • La localisation des hébergements et salles de formation.