admin 16 février 2021

En 10 ans d’activités, l’ANADEB a conduit six (06) projets et programmes : (i) le Programme de soutien aux microprojets d’infrastructures communautaires (PSMICO), (ii) le Programme de développement communautaire en zones urbaines (PDC-ZU), (iii) le Projet de soutien aux activités économiques des groupements / projet de développement des plantes à racines et tubercules (PSAEG / PRT), (iv) le Projet d’accompagnement des communautés dans l’entretien manuel des routes et pistes par le cantonnage (PROJET CANTONNAGE), (v) le projet de Filets sociaux et services de base (FSB), et (vi) le projet d’opportunités d’Emploi pour les jeunes vulnérables (EJV) ; des projets et programmes qui impactent chaque année la vie de plus de 1500 communautés à la base dans plus de 300 cantons pauvres.

À travers plusieurs partenariats, de nombreuses réalisations ont été faites.

Dans le cadre du Programme de soutien aux microprojets d’infrastructures communautaires (PSMICO), l’approche « Développement conduite par la communauté (DCC) » est la base de toute initiative. A travers cette approche, l’ANADEB responsabilise les comités de développement à la base (CDB) dans la gestion de leur développement, elle appuie la mise en place et la gestion des infrastructures de base et effectue des suivis et évaluations des actions, et capitalise les expériences.

Au cours de ces 10 dernières années, l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB) a construit et réhabilité 505 salles de classe, 608 hangars de marché, 2 033 infrastructures d’assainissement, 6 Maisons des jeunes et 34 forages.

Ces réalisations intègrent celles financées par le Programme d’appui aux populations vulnérables (PAPV), et le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC) respectivement à hauteur de 8,6 milliards de francs CFA et 2,1 milliards de francs CFA.

Le PUDC a permis de réaliser une (01) Maison des jeunes à Mango, trois (03) marchés de type préfectoral à Guérin-kouka, Blitta et Elavagnon, trois (03) Maisons de la femme à Kara, Sotouboua et Notsè, treize (13) hangars de type cantonal, neuf (09) blocs de latrines, dix (10) forages – photovoltaïques, cinq (05) magasins de stockage et dix (10) forages construits dans 13 quartiers du Grand Lomé.

En plus de ces réalisations, l’ANADEB a enregistré d’autres infrastructures de base depuis 2017, dans le cadre du projet de Filets sociaux et services de base (FSB).

En effet, dotée d’une enveloppe financière de 8,4 millions de dollars US, soit 5,040 milliards de francs CFA financée par la Banque mondiale, la composante « infrastructure de base » du projet FSB a réalisé au 31 décembre 2020, 133 microprojets sur les 200 infrastructures prévues. Il s’agit de 83 bâtiments scolaires, 70 forages munis d’un mini adduction d’eau potable, 10 Unités de soins périphériques (USP), 19 centres communautaires, 6 hangars de marché, 2 retenues d’eau et 10 pistes et ouvrages de franchissement.

Le Programme de soutien aux microprojets d’infrastructures communautaires (PSMICO) et le projet de Filets sociaux et services de base (FSB), visent respectivement à accompagner le processus de mise en place et de gestion des infrastructures socio collectives des communautés à la base, et à assurer aux ménages et communautés pauvres un meilleur accès aux infrastructures socioéconomiques de base et aux filet sociaux.

https://photos.app.goo.gl/zfNEjwtcoizq3yQ2A

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*

Résoudre : *
7 − 4 =


Utilisation des cookies
Ce site utilise des cookies pour que vous ayez la meilleure expérience utilisateur. Si vous continuez à vous parcourir sont consentants à l'acceptation des témoins précités et l'acceptation de notre politique de cookie