Togo/prévention de l’extrémisme violent : une table ronde civilo-militaire, pour une meilleure participation des populations au renforcement du système d’alerte précoce, une initiative du REPSFECO.

Togo/prévention de l’extrémisme violent : une table ronde civilo-militaire, pour une meilleure participation des populations au renforcement du système d’alerte précoce, une initiative du REPSFECO.

Le REPSFECO – Togo a organisé ce mardi 29 novembre 2022 dans la salle de réunion des Affaires sociales de Sokodé, une table ronde sur les bienfaits du dialogue civilo-militaire dans le processus de prévention de l’extrémisme violent et de maintien de la paix sur le territoire.

En effet le Togo ainsi que d’autres pays de l’Afrique de l’ouest sont confronté depuis quelques temps aux attaques terroristes. Pour lutter efficacement contre ce phénomène beaucoup d’initiatives ont été mise en œuvre par l’Etat togolais. Le REPSFECO, à travers sa branche du Togo joue pleinement sa partition en organisant une rencontre d’échanges entres les jeunes, les femmes (les civils) et les forces de l’ordre pour une meilleure participation des populations au renforcement du système d’alerte précoce.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet intitulé : « Projet de campagne pour la prévention de l’extrémisme violent et le maintien de la paix  (CPEV-MP) au Togo et dans les pays du sahel et de l’Afrique de l’ouest », initié au Togo avec l’appui du PNUD-Togo et viseà amener les populations à prendre conscience des problématiques sécuritaires dans la région ouest africaine en vue du renforcement du système d’alerte précoce et de renseignement, et à encourager et mobiliser les acteurs politiques, sociaux et communautaires à plus d’engagement en faveur de la paix et dans la mise en œuvre des résolutions notamment la R1325 relative à la participation des femmes.

C’est donc dans l’optique d’atteindre les objectifs dudit projet que cette table ronde se réalise. Elle a regroupé les jeunes, les femmes, les forces de l’ordre, les responsable d’ONGs, les membres du Réseau Paix et Sécurité Pour les Femmes dans l’Espace CEDEAO (REPSFECO) ainsi que les autorités administratives et religieux.

L’organisation de cette table  ronde civilo-militaires se réalise dans l’optique de créer un cadre d’interaction pacifique et dynamique entre la population civile à la base et les forces de l’ordre (militaires et policières) en mettant l’accent sur le rôle des femmes et des jeunes en civil et en uniforme vis-à-vis du système d’alerte précoce et de renseignement sur les actes d’extrémisme violent  au Togo.

Cette table ronde a permis de créer un cadre  de collaboration pacifique et dynamique  entre les jeunes et les femmes et les forces de l’ordre pour le renforcement du système d’alerte précoce sur les situations de crises dans la région centrale. Les  leaders communautaires, les jeunes, les femmes et les forces de l’ordre ont échangé sur l’importance de leur interaction pour le renforcement du système d’alerte précoce sur les situations de crises dans la région centrale du Togo. Tout ceci va permettre de rendre proactifs les acteurs en civil et en uniforme, notamment, les jeunes et les femmes sur l’identification et la résolution des facteurs d’insécurité/ de déstabilisation dans leur communauté d’une part et d’autre part faciliter le rôle  des comités d’alerte rapide et de prévention des situations de crises dans la région.

Pour monsieur DARO OURO-AKONDO Secrétaire Général de la Préfecture de Tchaoudjo, représentant le Préfet de Tchaoudjo, le Projet de campagne pour la prévention de l’extrémisme violent et le maintien de la paix  (CPEV-MP) au Togo et dans les pays du sahel et de l’Afrique de l’ouest, vient appuyer les actions d’urgence prisent par le gouvernement et ses partenaires. La table ronde permettra de créer un cadre de partages entre les civils et les forces de l’ordre dans l’unique but de lutté efficacement contre l’extrémisme violent.

Pour madame AKOUNKE Jeannine, Présidente Nationale du REPSFECO, la paix est au centre de nos préoccupations en tant que femmes. Pour parvenir à la paix il faudrait bien plus que les paroles, il faut surtout déposer les armes.

Pour madame GNOFAM Mayi, Directrice de l’ONG PAFED, cette table ronde est organisée pour créer un cadre d’interaction pacifique et dynamique entre les communautés civiles à la base et les forces de l’ordre. Pour elle nous avons tous un rôle à jouer dans la prévention des conflits et dans la promotion de la paix. Les organisations de femmes que nous sommes s’engagent à œuvrer pour un Togo sans violence, sans terrorisme, sans conflits intercommunautaire, vivant en parfait harmonie avec nos enfants, nos frères, nos maris, nos sœurs, nos parents que sont les forces de défense.

SOKODEENLIGNE

SOKODEENLIGNE.COM est une plateforme web dédiée à la visibilité des actions de développement de la Région Centrale du Togo. Découvrez l'actualité, les structures de la Région Centrale du Togo. Nous faisons également la promotion des produits locaux dans notre boutique en ligne. E-mail: contact@sokodeenligne.com Tel: +228 9286 5864 / 9962 7326

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 − 13 =


Utilisation des cookies
Ce site utilise des cookies pour que vous ayez la meilleure expérience utilisateur. Si vous continuez à vous parcourir sont consentants à l'acceptation des témoins précités et l'acceptation de notre politique de cookie
× Contactez nous sur whatsapps