Sokodé/ ZLECAF : Les femmes entrepreneures d’avantage outillées pour une meilleure intégration dans le commerce et l’investissement.

Sokodé/ ZLECAF : Les femmes entrepreneures d’avantage outillées pour une meilleure intégration dans le commerce et l’investissement.

Ce 23 mars 2022 c’est tenu dans la salle de conférence de l’Hôtel ALEHERI de Sokodé un atelier de formation à l’endroit des femmes  du Réseau National des Femmes Agricultrices du Togo (RENAFAT). Organisé par le RENAFAT, cet atelier s’inscrit dans la mise en œuvre du projet SheTrades dans la Zone de libre-échange continentale Africaine (ZLECAf), une initiative du Centre International du Commerce (ITC) qui permet aux femmes d’être autonome financièrement, d’augmenter leurs productivité et de participer au développement de leurs communautés, de créer de l’emplois, de renforcer les capacités des femmes et de les orienter à trouver des débouchés pour leurs produits.

Cet atelier de renforcement de capacités qui a réuni une quarantaine de femmes entrepreneures issues en majorité des OPFA membres (RENAFAT), vise à créer un écosystème de solutions intégrées permettant aux femmes grâce à une meilleure intégration dans le commerce et l’investissement.

La cérémonie d’ouverture a été présidé par le représentant du Directeur Régional du Commerce qui dans son allocution d’ouverture a invité les participantes à une oreille attentive lors des différentes communications, de les mettre en pratique et de relayer l’information avant de déclarer ouvert l’atelier au nom du Directeur Régional du Commerce.   

Présidente du RENAFAT, Mme AGBERE Bariétou

                                                                

Pour la Présidente du RENAFAT, Mme AGBERE Bariétou, les femmes entrepreneures rencontrent des problèmes de débouchés et n’arrivent pas à sortir de la précarité parce qu’elles n’ont pas accès aux marchés. C’est dans cette optique que l’ITC qui en partenariat avec les gouvernements ; les ONG ; le secteur privé   a mis en place le projet SheTrades, dont l’objectif est de connecter 3 millions de femmes d’ici la fin d’année 2022 aux marchés. Ce projet va permettre d’avoir une ZLeCAf inclusive en fournissant aux femmes un renforcement de capacités pour mieux exercer le commerce à l’échelle international.

Pour Mme NAKPERGOU Noumpoa, vice-Présidente de la CTOP (Coordination Togolaise des Organisations Paysanne), toute activité agricole est une entreprise car lorsqu’on parle de femmes entreprenantes la plupart pense à celles qui font des aller et retours à Doubaï. Elle recommande à tous les participantes d’être un support de relais d’information pour cette formation car ce n’est pas tout le monde qui à eu la chance d’être invité.

PARTICIPANTES

Les participantes ont été entretenues sur les communications suivantes :les opportunités de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLéCAf), la préparation à l’exportation et sur la construction d’un canevas d’exportation.

Pour Mme NABE Kparin Présidente RENAFAT Tandjoare, une des participantes, cette formation va leur permettre de produire et d’exporter leurs produits vers les marchés extérieurs pour accroître leurs chiffres d’affaires ; sortir de la précarité et mieux scolariser leurs enfants. Selon elle ça lui ferai énormément plaisir de prendre l’avion pour aller vendre ses produits à l’extérieur et cela va accroître sa notoriété. Elle remercie l’ITC pour le projet SheTrades qui a pensé aux femmes entrepreneures afin de leur permettre de conquérir de nouveaux marchés régionaux à travers toute l’Afrique grâce à la  Zone de Libre-échange Continentale Africaine (ZLéCAf).

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
21 − 5 =


Utilisation des cookies
Ce site utilise des cookies pour que vous ayez la meilleure expérience utilisateur. Si vous continuez à vous parcourir sont consentants à l'acceptation des témoins précités et l'acceptation de notre politique de cookie